Portrait des gens d’ici

partagez...Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone

Portrait des gens d’ici

Pour commencer l’aventure écrite de notre rubrique Les gens d’ici, il (me) semblait important de rappeler son objectif premier qui est de mettre en lumière à la fois :

– qui sont ces gens, les habitants et acteurs associatifs et économiques du quartier Hauts-Pavés – Saint-Félix, leurs pratiques et leurs usages de l’espace ;

– et sur quel ici ils évoluent, le quartier dans sa réalité physique et urbaine et son évolution.

Les réflexions menées sur l’usage et la forme du quartier Hauts-Pavés – Saint-Félix s’effectuent et s’effectueront sur la base d’enquêtes, de récits de vie, de portraits et d’observations principalement auprès de celles et ceux qui le vivent.

Pour mieux connaître ce quartier, ce premier article tente de dresser son portrait au travers de ses grandes tendances sociologiques, urbanistiques, démographiques et socioculturelles*.

Carte quartier

Sa morphologie urbaine

D’une superficie de 4,67 km², situé au centre de Nantes, le quartier Hauts-Pavés – Saint-Félix est composé de 10 secteurs ou microquartiers (Procé, Monselet, Viarme, Hauts-Pavés, Vannes-Saint-Pasquier, Rennes-Bellamy, Bellamy-Barbin, Talensac – Pont-Morand, Saint-Félix, Université-Monselet).

Ce quartier fortement urbanisé se développe aujourd’hui principalement le long des axes de circulation et des emprises foncières libérées. Il possède un parc de 20.486 logements, dont une part très faible de logements sociaux, 6% (Nantes en compte 20%) qui se situent pour l’essentiel sur les secteurs Procé (1 logement sur 4) et Hauts-Pavés (17 % des logements).

Ce quartier est scindé par des axes structurants tels la route de Rennes et de Vannes qui provoquent de véritables frontières entre les microquartiers générant ainsi des identités et réalités urbaines multiples et distinctes.

Enfin, il bénéficie d’une desserte en transport en commun importante en étant desservi par deux lignes de tramway et des Chronobus. Les déplacements doux sont également fortement privilégiés et sont rendus possibles par le développement d’aménagements piétons (le quai de Versailles) et cyclistes (pistes cyclables, stations Bicloo).

Bordé par les rivières de l’Erdre et de la Chézine qui offrent une impression de nature en ville et des espaces de déambulation, le quartier est pourvu en espaces verts et possède 3 parcs et jardins comme l’Ile de Versailles à l’est, le Parc des Capucins au centre et le Parc de Procé à l’ouest.

C’est à la fois un quartier de centre-ville, au regard de la densité de son bâti et de la présence de nombreux équipements et services (commerces, marchés, services publics, équipements culturels, etc.) et un quartier village, composé de maisons individuelles et de petits immeubles, fait de multiples ambiances.

Sa population

C’est le quartier de Nantes le plus peuplé avec 34.567 habitants en 2008. Sa population s’est accrue de manière importante depuis 1999 (7 %), et d’après les projections déjà réalisées, cette évolution démographique va se poursuivre dans les prochaines années.

La population du quartier est en moyenne plus âgée que la population nantaise, notamment sur les secteurs Bellamy – Barbin, Procé, Hauts-Pavés, Monselet et Rennes – Bellamy.

Ce sont principalement des personnes vivant seules qui composent le quartier (54 % de ménages d’une seule personne : personnes âgées et étudiants), et des locataires (56 %), en particulier dans le parc privé. Ceci implique un renouvellement des habitants plus fréquent, principalement sur les secteurs proches du centre-ville comme Viarme, Talensac – Pont-Morand, Bellamy – Barbin ou le campus sciences.

Sur le plan socio-économique, la situation du quartier est relativement contrastée : si des populations en situation de précarité sont présentes de façon diffuse, des personnes en situation d’isolement connaissant des difficultés économiques et des travailleurs pauvres (secteurs Talensac – Pont Morand, Viarme, Bellamy – Barbin), il compte une part très forte de cadres et de professions intellectuelles supérieures situés sur les secteurs Monselet, Bellamy – Barbin et Saint-Félix.

Sa vie sociale et culturelle

Le quartier possède un nombre important d’équipements, que ce soient des établissements scolaires et universitaires (19 établissements scolaires publics, l’Université des sciences), des équipements sportifs (4 gymnases), des équipements culturels (L’Atelier, la Maison de l’Erdre) et autres lieux de diffusion culturelle (Salle Paul Fort, Scène Michelet, le Cabanier, Studio théâtre).

L’offre associative du quartier est riche et diversifiée, ainsi l’Annuaire des associations de la Ville de Nantes en dénombre près de 310 associations qui contribuent à son animation tant sur le plan :

– culturel, en facilitant l’accès à la culture ;

économique, en favorisant une économie sociale et solidaire (ADDA, AMAP) ;

environnemental, en sensibilisant au développement durable (Ecopôle) ;

ou encore social, en réinsérant par l’activité (ATAO).

En proposant une diversité d’activités et de moments festifs (Les Rendez-vous de l’Erdre, des vides greniers, etc.), ces équipements et associations sont autant de supports d’animation de la vie sociale et culturelle du quartier, qui participent de son attractivité à l’échelle de la ville, de l’agglomération et au-delà.

Ce portrait du quartier Hauts-Pavés – Saint-Félix fait le constat d’un territoire urbain vivant qu’il nous reste à arpenter, observer et interroger auprès de celles et ceux qui le font vivre pour mieux comprendre son évolution et son/ses usage(s).

* Les données, dont certaines datent un peu (toutes mes excuses !), sont extraites de :

– Animation sociale et culturelle Hauts Pavés – Saint-Félix – Guide pour l’action (2012) par Araïs / Radar pour la Ville de Nantes (dont des données INSEE, recensement de la population de 2009, de 2008, de 2007, de 2006 et de 1999 (exploitations principale et complémentaire) + Les publics précaires à Nantes (Janvier 2010) – Ville de Nantes – Cellule “observation et analyse” / Pôle politiques publiques et prospectives)

– Site de la Ville de Nantes www.nantes.fr

** Source de la carte : in Animation sociale et culturelle Hauts Pavés – Saint-Félix – Guide pour l’action – Araïs / Radar
*** Source des icônes : https://thenounproject.com/

Marion, vie dans le quartier

partagez...Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 5 =